Site de Formation Théologique

L’alliance, don de Dieu

Moïse L'alliance de Dieu ne possède pas les mêmes caractéristiques que les alliances humaines. Elle ne résulte pas d'un accord bilatéral, mais s'inscrit dans l'ordre de la révélation.

Il n'y a pas d'accord réciproque. Aucune négociation n'intervient entre Dieu et l'humanité. Les partenaires ne signent pas un contrat d'intervention réciproque en cas de problème. Dieu ne se lie pas à travers un contrat d'assistance (pas de protection automatique contre les écueils).

Dieu reste pleinement souverain. S'il s'engage, c'est dans le cadre d'une alliance qu'il définit lui-même. Dieu fait don de son alliance.

Gn 17,1 Il avait quatre-vingt-dix-neuf ans quand le SEIGNEUR (Yahvé) lui apparut et lui dit : « Je suis Dieu (Elohim), Shaddaï. Marche en ma présence et sois intègre. 2 Je veux te faire don de mon alliance entre toi et moi, je te ferai proliférer à l’extrême. » 3 Abram se jeta face contre terre, Dieu parla avec lui et dit : 4 « Pour moi, voici mon alliance avec toi : tu deviendras le père d’une multitude de nations. 5 On ne t’appellera plus du nom d’Abram, mais ton nom sera Abraham car je te donnerai de devenir le père d’une multitude de nations 6 et je te rendrai fécond à l’extrême : je ferai que tu donnes naissance à des nations, et des rois sortiront de toi. 7 J’établirai mon alliance entre moi, toi, et après toi les générations qui descendront de toi ; cette alliance perpétuelle fera de moi ton Dieu et Celui de ta descendance après toi. 8 Je donnerai en propriété perpétuelle à toi et à ta descendance après toi le pays de tes migrations, tout le pays de Canaan. Je serai leur Dieu. » 9 Dieu dit à Abraham : « Toi, tu garderas mon alliance, et après toi, les générations qui descendront de toi. 10 Voici mon alliance que vous garderez entre moi et vous, c’est-à-dire ta descendance après toi : tous vos mâles seront circoncis : 11 vous aurez la chair de votre prépuce circoncise, ce qui deviendra le signe de l’alliance entre moi et vous. 12 Seront circoncis à l’âge de huit jours tous vos mâles de chaque génération ainsi que les esclaves nés dans la maison ou acquis à prix d’argent d’origine étrangère quelle qu’elle soit, qui ne sont pas de ta descendance. … » 15 Dieu dit à Abraham : « Tu n’appelleras plus ta femme Saraï du nom de Saraï, car elle aura pour nom Sara. 16 Je la bénirai et même je te donnerai par elle un fils. Je la bénirai, elle donnera naissance à des nations ; des rois de peuples sortiront d’elle. »

Dieu établit l'alliance de sa propre initiative. Il fixe les règles du jeu. Dieu définit les termes de l'alliance. Il donne son alliance et par ce don, il établit sa loi. L'initiative est unilatérale. Le peuple élu n'a, en somme, pas d'autre choix que de respecter la loi de Dieu ou de sortir de l'alliance.

L'alliance s'accompagne d'une promesse de prospérité ou de terre. Mais cette alliance implique que Dieu devienne désormais le Dieu d'Abraham et de toute sa descendance (Gn 17,7). Cette unicité est reprise dans l'alliance du Sinaï, dans les termes du décalogue (Ex 20,1-17).

Pour exprimer l'alliance, les prophètes utilisent le terme de berit. Ce terme a pour sens premiers : promesse, engagement, serment. Il exprime davantage un événement qu'un état, plus un don gratuit qu'un pacte bilatéral. La hèsèd constitue l'essence même de cette alliance. Il désigne la bienveillance, la grâce et l'amour.Les deux termes berit et hèsèd se complètent et se conditionnent mutuellement. Dieu possède ces qualités :

Seigneur, Dieu d'Israël, il n'y a pas de Dieu comme toi, ni en haut dans le ciel, ni en bas sur la terre pour garder l'alliance (berit) et la bienveillance (hèsèd) envers tes serviteurs qui marchent devant toi de tout leur coeur (1R 8,23).

Et celui qui entre dans l'alliance est appelé à vivre de ces qualités. Il doit les refléter dans son existence, envers Dieu et envers les autres. Il doit répandre autour de lui l'atmosphère de gratuité et de bienveillance dans son corps et dans ses paroles. La communauté de vie entre Dieu et Israël s'articule autour de deux facteurs complémentaires : l'initiative unilatérale de Dieu et la réponse humaine. L'élection se fonde uniquement sur l'amour, sans raison et sans mérite (Dt 7, 6-8; 8, 17). Cette grâce appelle une réponse d'amour :

Tu aimeras le Seigneur de tout ton coeur, de tout ton être, de toute ta force (Ex 6,5).

Le don de l'alliance engage Dieu dans la durée. Dieu demeure fidèle à sa parole. Voir l'étude sur les ruptures de l'alliance et la fidélité de Dieu